MAROC CULTURES ORGANISE LA 9ème ÉDITION DU FESTIVAL MAWAZINE – RYTHMES DU MONDE

MAROC CULTURES ORGANISE LA 9ème ÉDITION DU FESTIVAL MAWAZINE – RYTHMES DU MONDE

- ‎فيبرامج وتلفزيون

Présentation du Festival

 

Mawazine – Rythmes du Monde 2010, une édition haute en couleurs

Cette année encore, le Festival Mawazine réunira les cultures du monde au coeur d’une même fête. Rabat, fière d’accueillir cet événement, vivra aux rythmes du monde du 21 au 29 mai 2010, tout au long d’une programmation réunissant des artistes exceptionnels.
La musique couvrira toute la ville grâce aux 8 scènes et aux rues qui seront en fête : concerts, spectacles, fanfares, danses, processions, exposition…
Toute la capitale sera envoûtée par les vibrations de Mawazine. Les artistes des cinq continents et plus de 50 pays envahiront la ville de leurs couleurs et tempos pour célébrer la diversité des rythmes et des cultures, notion fondatrice du festival.
La scène internationale sera cette année encore très bien représentée, puisque le festival accueillera d’immenses stars. Pour la première fois se produiront Elton John, B.B. King, Julio Iglesias, mais aussi Carlos Santana, Mika et Sting qui donnera le concert de clôture très attendu.
La scène orientale enchantera les amateurs avertis de la musique arabe grâce aux sonorités du Liban avec Majda Roumy, Elissa, Rami Ayach, Myriam Faris, Wael Jasser, de l’Irak avec Majid Al Mohandiss et de l’Égypte avec Amal Maher et Tamer Hosni.
D’autres formes de l’expression artistique ne seront pas en reste. Les épices des accords latins du Portugal (Deolinda) côtoieront ceux de la Géorgie, de la Grèce, du Bangladesh ou de la Mongolie.
Les percussions de l’Afrique retentiront tout au long du festival en companie des artistes ambassadeurs des pays tels que : l’Éthiopie, le Mali, le Bénin, le Sénégal… C’est ainsi que Alpha Blondy, Ismaël Lô, Angélique Kidjo feront vibrer Mawazine de leurs rythmes endiablés.
Les artistes marocains de la chanson nationale populaire ou lyrique feront de cette 9ème édition une fête dont la mélodie résonnera à travers tout le royaume et au-delà de ses frontières. Abdelhadi Belkhayat, Tahour, Aïcha Tachinwit ou Mazagan feront le bonheur du large public de Mawazine. Sans oublier Jil Jilala, Bachir Abdou, Fatima-Zahra Lahlou, Mohamed El Ghaoui, Hamid El Kasri, Nouri, Saïd Mouskir et Abderrahim Souiri qui se produiront entre le 21 et le 29 mai sur les scènes du festival.
Le festival Mawazine – Rythmes du Monde favorise également l’expression des musiques urbaines qui seront très bien représentées à travers la participation de Don Bigg, Oum, Nabyla Maan, Dirty Faces, Chemical Bliss, Setta Fusion…
D’autres artistes connus et reconnus seront également de la partie, tels que Harry Connick Junior, Maghreb United, Faudel ou Maurane.
Leur participation restera sans nul doute dans les annales du festival.
Ces stars qui chantent le partage, la paix et la tolérance, valeurs prônées par Mawazine, illumineront les soirées de cet événement devenu incontournable pour les mélomanes.
Parmi les programmes les plus prisés du festival, 9 spectacles de rue traverseront les principales artères de la ville, proposant des représentations inédites de différents pays et divers horizons, plus enchanteresses les unes que les autres. Animations et fanfares, les festivaliers seront comblés.
Parmi ces spectacles, Basculoscopie (France) utilise l’acrobatie comme langage. Ce carillon géant, immense boîte à musique métallique en mouvement rotatif perpétuel, baladera ses courbes, contorsions et sauts périlleux dans la ville.
Le Carnaval Barranquilla (Colombie), authentique et coloré, inondera Rabat de ses danses, parades musicales et masques.
Les rues de Rabat verront de même déambuler orchestres et fanfares, dont le Kocani Orkestar (Macédoine), qui mixe rythmes turcs, bulgares et harmonies orientales. C’est une fête sonore authentique et pleine d’émotion, emmenée par ses douze musiciens et leurs cuivres.
La Fanfare Tirana (Albanie), première fanfare du pays des aigles, fera résonner sa musique qui ne ressemble à aucune autre, au croisement des courants anciens de la musique ottomane et de l’influence des petites formations, carrefour de l’Occident et de l’Orient.
Fanfaraï (Maghreb-France), formation atypique et originale, métisse les musiques traditionnelles du Maghreb en les confrontant à d’autres influences comme les musiques afro-cubaines, le jazz ou les musiques modales. Mais aussi OSTINATONO,groupe de percussions marocain, ALI ALAOUI et AISSAOUA.
Avec découverte et diversité pour principes, c’est en tout logique que le festival permettra, à travers l’exposition du musée d’art contemporain d’Anvers, de faire un voyage à travers une prestigieuse collection d’art contemporain.
Le Festival Mawazine est également l’occasion de rencontres uniques et parfois inattendues, entre des artistes d’origines et de sensibilités variées, donnant naissance à de réelles créations artistiques, promesses de moments d’exception.
L’édition 2010 sera entre autres, celle de l’union entre le rap marocain et la musique cubaine avec Don Bigg et Omar Sosa. Liu Fang, soliste de pipa (guitare chinoise) et Driss El Maloumi, virtuose marocain surnommé « l’enchanteur du oud » (luth oriental), mêleront leurs accords pour le plus grand bonheur d’un public aujourd’hui averti.
Le spectacle Dunes, introduira la danse au coeur de la capitale, à travers un dialogue instauré entre le flamenco et la danse contemporaine, par deux grands chorégraphes, stars de la danse moderne, d’origine marocaine, Sidi Larbi Cherkaoui, et espagnole, Maria Pagès.
Pour la première fois, le Festival Mawazine fera en outre la part belle aux nuits blanches. Deux soirées DJ et une soirée New Wave enflammeront le dancefloor rbati.
Les soirées DJ viendront clôturer les concerts des têtes d’affiche le samedi 22 et le samedi 29 mai. Là encore, la diversité sera loi : Amine K (Maroc), Antoine Clamaran (France), Karsh Kale (Inde), Max Zotti (Italie) et Laurent Wolf (France) se produiront sur la scène OLM Souissi.
Enfin, la soirée New Wave, en clôture du festival, offrira un live, non stop de midi à minuit, de jeunes talents et d’artistes plus confirmés, composant un bouquet de genres musicaux de la nouvelle scène marocaine urbaine. Ainsi, la vocation festive du Festival Mawazine se mêle à la volonté d’oeuvrer en faveur de la création artistique.
Bons spectacles à tous

شاهد أيضاً

المخرج السوري باسل الخطيب شارف على الانتهاء من تصوير فيلمه السينمائي الجديد “الاعتراف”

شارف المخرج السوري باسل الخطيب على الانتهاء من